Le mot “Chkoupistan” : signification, origine et utilisation

En surfant sur les réseaux sociaux algériens, les étrangers rencontrent parfois un mot qui se répète à chaque fois que la situation va mal : Chkoupistan (شكوبيستان en arabe). Aussi rigolo qu’il puisse paraitre, ce dernier renferme à la fois une dimension sociale, mais aussi historique.

Signification 

Dans le parler algérien moderne, le terme Chkoupistan signifie tout simplement « Algérie ». Il est utilisé pour le remplacer de manière littérale, mais uniquement dans un cadre humoristique et/ou vulgaire. De ce fait, il est rare qu’il soit utilisé en famille ou avec une personne que l’ont connait pas. Ainsi, les réseaux sociaux ‘ouverts’ (comme Facebook et Instagram) restent les endroits les plus privilégiés pour le croiser.

Origine 

Le parler algérien étant peu documenté par le passé, il est très difficile d’identifier la date d’apparition et l’origine de ce mot. Néanmoins, sa consonance étrangère appuie l’hypothèse d’un emprunt ottoman. Néanmoins, il est clair qu’il se compose de deux parties distinctes : « Chkoupi » et « Stan ».

« Chkoupi »

Il parait que dans le jargon des pêcheurs algériens, on utilise le mot « Chkoupi » pour faire référence aux algues et autres ‘déchets’ (non commercialisables) qui s’accrochent aux filets lors de la remontée. On voit ainsi l’aspect péjoratif du terme, car il renvoie vers une chose qui est inutile que l’on voudrait éviter.

Là, on ne peut s’empêcher de penser au mot turc « çöp » (prononcé Tcheup) qui se traduit de manière littérale par : « Déchet ». L’hypothèse d’une origine ottomane se retrouve ainsi renforcée par cet argument empirique, dans l’attente d’une étude sérieuse à ce sujet.

Déchets accrochés aux filets de pêche

« Stan »

Le suffixe « Stan » a été rajouté au mot « Chkoupi » pour en faire le nom d’un pays, à l’image de sept pays d’Asie centrale (ex. Afghanistan, Pakistan, Ouzbékistan…). Ce dernier provient d’ailleurs de la racine en langue perse « -istan » qui signifie : « Terre de… ».  

Construction et utilisation

Le mot « Chkoupistan » a donc été construit de manière à substituer le mot « Algérie » par « Pays de déchets », ce qui explique, encore une fois, son utilisation très péjorative et quasi vulgaire.

Il est parfois associé à un autre nom ironique de l’Algérie : « Zinet el Bouldane » (littéralement, le plus beau des pays), qui est une référence à la chanson « Allô, allô » du chanteur algérien El Hachmi Guerouabi.

Quelques memes