Qu’est-ce qu’un voucher touristique ? quelle différence avec une réservation d’hôtel ? et comment les obtenir ?

Pour demander un visa touristique vers l’Espace Schengen ou l’Europe de l’Est, de plus en plus en plus de pays (Russie, Ukraine, Roumanie…), requièrent de disposer d’un voucher touristique valide et valable pour la durée envisagée du voyage.

Mais qu’est-ce donc ce ‘Voucher’ ? Comment l’obtenir ? Et est-ce aussi indispensable que ça ? Des questions auxquelles nous tenterons de répondre ci-dessous, en explicitant son utilité et surtout, la manière d’en obtenir un qui soit valide et accepté par le consulat du pays de destination.

Qu’est-ce qu’un voucher touristique ?

Dans le monde du tourisme et des voyages, un voucher est un papier contre lequel le voyageur obtient, une fois dans le pays de destination, une prestation touristique du type hébergement, restauration ou visites guidées.

Le mot en lui-même n’est souvent utilisé que pour les pays d’Europe de l’Est comme la Russie, la Biélorussie ou l’Ukraine. Les états faisant partie de l’espace Schengen préfèrent parler de réservation d’hôtel confirmée ou de moyens d’hébergement.

Comment obtenir un voucher ou une réservation d’hôtel valides ?

Le piège dans lequel tombent beaucoup de personnes, c’est de croire qu’il suffit d’imprimer une préréservation gratuite d’un hôtel ou d’un pack touristique (Hôtellerie + visites guidées) sur des sites comme Booking.com, et de la présenter dans le dossier de visa.

Ceci est une grave erreur, lors de l’examen de la demande de visa, le pays de destination contacte souvent l’organisme hôte et lui demande si le nom de la demande figure dans la liste de réservation.

La réponse de l’hôtel ou de l’agence dans ce genre de cas ne se fait pas attendre : « La personne a bel et bien préréservé la prestation, mais il n’a pas donné suite à la demande, celle-ci a donc été annulée ».

En d’autres termes, le demandeur de visa n’a pas payé le vrai prix de la chambre ou de la visite, le site annule donc la préréservation dans les 48h qui suivent la réservation faite en ligne.

Ceci se termine toujours par le motif de refus suivant :

« Les informations communiquées pour justifier l’objet et les conditions du séjour envisagé ne sont pas fiables »

Une arnaque devenue profession

Dans la majorité des pays d’Afrique et du Maghreb, l’accès au paiement en ligne n’est pas aussi généralisé qu’en Europe et en Amérique du Nord. Pour réserver des prestations en ligne, les gens font souvent appel à des agences de voyage pour le faire à leur place.

Ainsi, certains de ces établissements proposent aux demandeurs de visa un voucher touristique (ou une réservation d’hôtel), pour des prix ridiculement bas, avoisinant les 5 euros pour la plupart des cas.

Mais ce que le client ne sait pas, c’est que son voucher est loin d’être confirmé, et il sera ‘périmé’ dans les 2 jours qui suivent, soit même pas le temps que sa demande de visa ne soit examiné par le consulat.

Obtenir son voucher ou sa réservation d’hôtel soi-même

Pour cela, il suffit de disposer d’une carte de paiement internationale (VISA, Master Card…) et d’avoir assez d’argent dessus pour accomplir la transaction de réservations sur des sites comme booking.com.

Certains sites et applications en ligne proposent des cartes de débit internationales gratuites, accessibles en quelques clics, néanmoins, il faudra trouver un moyen de les charger avec du crédit, ce qui se fait généralement via les réseaux sociaux.

La plus notable est sans doute la banque virtuelle Paysera. D’ailleurs, si vous avez un compte dans l’une des deux plateformes, et que vous voulez mettre de l’argent dessus, il vous suffira de nous contacter via notre adresse email [email protected].

charger crédit paysera algerie
Des cartes de paiement internationales

Comment savoir si mon voucher ou ma réservation d’hôtel est confirmé/valide ?

Tout d’abord, il faut savoir qu’il est impossible de payer un voucher ou une réservation d’hôtel moins que le prix affiché sur le papier reçu. Quand on réserve un pack touristique d’une semaine à 800 euros, on doit vraiment s’acquitter de cette somme.

De plus, les agences peuvent appliquent des frais ce qui pourrait faire grimper l’addition à quelques 850 euros.

Néanmoins, ceci représente un signal fort pour le consulat du pays de destination, il est peu probable qu’on paye une telle somme pour finalement ne pas y aller.

Pour vous assurer que l’agence de voyages vous a vraiment réservé un voucher valide, il suffit d’appeler l’établissement d’hôte (mentionné sur la réservation) et de s’assurer que tout soit dans les règles.