Authentification des diplômes en Algérie : La procédure complète (BAC, LMD, DEUA…)

Il faut savoir que pour aller étudier, travailler ou demander une équivalence à l’étranger, tous les diplômes acquis doivent passer par une étape plus que cruciale : l’authentification (ou المصادقة et التوثيق en arabe).

Il n’y a presque aucun pays dans le monde qui accepte de livrer des visas à des étudiants africains et maghrébins qui n’ont pas aposté de cachets d’authentification sur leur BAC, relevés de notes et diplômes universitaires (Licence, Master, DEUA…). La France et le Québec faisant partie de ces rares exceptions, du moins pour les études.

Idem, ceux qui veulent se rendre à l’étranger pour travailler, dans le cadre d’une procédure d’immigration ou avec un contrat de travail, doivent présenter des diplômes authentifiés afin de pouvoir demander une équivalence sans avoir à refaire leurs études de zéro.

Authentifier un diplôme en Algérie

Contrairement à d’autres pays qui ont signé des conventions internationales relatives à l’authentification des documents, l’Algérie (et certains autres pays africains) demeure parmi ceux où la procédure est la plus complexe. Ceci est dû, entre autres, à une centralisation encore très forte, mais aussi, semble-t-il, à une falsification de plus en plus fréquente.

La procédure d’authentification des diplômes destinés à être utilisés à l’étranger en Algérie (inscription à une université, équivalence, immigration…) diffère selon la partie émettrice. On n’authentifie pas, par exemple, un BAC comme on le fait pour un diplôme universitaire.

De plus, le manque d’information à ce sujet, et les changements récents (début 2020) qui ont eu lieu dans la procédure font en sorte que plusieurs personnes se trouvent larguées quant à la bonne démarche à suivre.

Heureusement, la procédure complète à entreprendre pour l’authentification des diplômes en Algérie sera explicitée ci-dessous dans les moindres détails.

Authentification du diplôme de baccalauréat et son relevé de notes

C’est un fait que, en Algérie, le relevé de notes du baccalauréat est plus important (et explicite) que le diplôme en lui-même. Il ne faudra donc pas oublier (ou omettre) de l’authentifier, surtout que la procédure est la même que pour le diplôme.

Les étapes à suivre 

  1. Acheter deux timbres FISCAUX (et non pas postaux) de 20 DA, un pour le diplôme et l’autre pour le relevé de notes.
  2. Faire des photocopies des deux documents.
  3. Les copies doivent être authentifiées au siège de la direction de l’éducation (l’académie) qui se trouve dans le chef-lieu de la wilaya de l’obtention du BAC.
  4. Se rendre ensuite à Alger, au siège du ministère de l’Éducation nationale qui se trouve près d’El Mouradia. Il faut y être de bon matin à cause du nombre important d’étudiants qui viennent de toutes les wilayas du pays pour authentifier leurs diplômes.
    Jours de réception : du dimanche au jeudi de 09h du matin à 15h d’après-midi.
  5. Attendre son tour, puis présenter les timbres et des diplômés et laisser l’agent au guichet les coller.

Une fois authentifiés, les documents seront remis au demandeur dans la même journée.

Authentification des documents universitaires (Diplômes, relevés de notes…)

Depuis le 1er janvier 2020, la procédure de l’authentification des diplômes universitaires au niveau du ministère de l’Enseignement supérieur a été changée. Désormais, il faudra passer par une plateforme numérique sur laquelle le demandeur devra accomplir une sorte de prévérification de ses documents avant d’aller les déposer au siège du ministère dans la capitale.

Mais avant de s’inscrire sur la plateforme concernée, une autre authentification devra être faite à l’université de délivrance du diplôme. Néanmoins, cette dernière diffère selon le type de document (Diplôme ou relevé de notes).

Bon à savoir

Il est tout à fait possible d’authentifier une attestation provisoire de succès (diplôme provisoire). Néanmoins, il est préférable de d’abord demander le diplôme définitif avant d’entamer la procédure d’authentification, pour ne pas avoir à la refaire une seconde fois.

Les diplômes définitives prennent quelque 20 jours pour être prêts. Un délai qui varie, bien évidemment, selon l’université, institut ou école (nationale ou supérieure) d’échéance.

Authentification des relevés de notes

Pour aposter une authentification sur ses relevés de notes, il faudra aller déposer ces derniers au secrétariat du vice-doyen, chargé de la pédagogie. Ceci doit évidemment être fait au niveau la faculté où le département de délivrance appartient.

Malheureusement, la procédure peut durer entre 2 et 5 jours. Le demandeur devra ainsi prendre en considération le facteur temps, pour ne pas se retrouver dans l’étroit par rapport aux dates limites de dépôt.

Authentification des diplômes (LMD, DEUA, Médecine…)

A contrario, l’authentification d’un diplôme universitaire devra être faite au niveau du vice-rectorat, chargé de la scolarité. Souvent, l’authentification signifie dans ce cas-là cacheter le diplôme avec un cachet et une griffe (du vice-recteur) en langue française. Car de base, seuls les diplômes ne sont délivrés qu’avec un cachet en langue arabe non compris (et accepté) par les universités étrangères.

Pareil à l’authentification des relevés de notes, celle des diplômes pourra durer jusqu’à 5 jours. Aussi, il faudra faire attention aux journées de réception du vice-rectorat. Dans la majorité des cas, les dépôts se font un dimanche et les retraits un jeudi.

Important : l’authentification au niveau du vice-rectorat des diplômes et du vice-doyen pour les relevés de notes suffit dans le cadre des démarches Campus France.

Les procédures qui suivent ne sont donc pas nécessaires, et sont réservés à ceux qui veulent aller étudier ailleurs qu’en France (ex: Canada, Etats-Unis, Belgique…).

La plateforme PROGRES

Comme mentionné précédemment, il faudra désormais passer par une plateforme prévue par le ministère de l’Enseignement supérieur afin d’avoir un rendez-vous pour déposer sa demande d’authentification des diplômes universitaires.

Page d’accueil de la plateforme PROGRES

Les étapes à suivre

  1. Se rendre sur progres.mesrs.dz/webauthentification.
  2. Créer un compte avec une boite mail ‘sérieuse’ en appuyant sur le bouton « S’inscrire ».
  3. Se rendre sur la boite e-mail et activer le compte via le lien envoyé (facultatif pour l’instant).
  4. Se connecter sur le compte et remplir la section “informations personnelles” puis appuyer sur suivant.
  5. De même renseigner les informations relatives au (ou aux) diplôme(s) à authentifier.
  6. Scanner en PDF le(s) diplôme(s) et les relevés de notes [Les diplômes chacun dans un fichier séparé et les relevés dans un même fichier par cycle (ex : les relevés de LICENCE tous dans un seul .pdf)]
  7. Ajouter les informations relatives à un autre diplôme –le cas échéant-.
  8. Appuyer « Valider » puis sur « Suivant ».
  9. Imprimer’ (en pdf) le récépissé, et attendre à peu près quelque 5 jours pour avoir la réponse.
  10. Si la demande est acceptée, un rendez-vous de dépôt au niveau du ministère sera envoyé à la boite e-mail indiquée lors de l’inscription.  

Plus d’informations : procédure PROGRES

Authentification chez le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique

Une fois un rendez-vous obtenu via la plateforme Progrès, il faudra se rendre au siège du ministère de l’enseignement supérieur dans la date indiquée. Se dernier se trouvant à Ben Aknoun à Alger.

Pareil qu’avec le BAC, il faudra avoir sur soi un timbre fiscal de 20 DA POUR CHAQUE DOCUMENT. De plus, il est recommandé de faire des photocopies pour chaque document.

Important à noter que même si le demandeur ne souhaite authentifier que son diplôme, les originaux des relevés de notes (déjà authentifiés chez le vice-doyen) de tous les semestres devront être présentés.

Une fois authentifiés, les diplômes seront remis au demandeur le même jour.

Plus d’informations : services de l’Enseignement supérieur

Coordonnées du Ministères de l’Enseignement supérieur


L’authentification des diplômes au ministère des Affaires étrangères

La dernière étape pour avoir des diplômes algériens valables à l’étranger c’est l’authentification au siège du ministère des Affaires étrangères (après l’avoir fait chez les ministères concernés).

Aussi bizarre que cela puisse paraitre, c’est sans doute l’étape la plus facile de toutes. En effet, il suffit de se rendre au siège du ministère qui se trouve aux Anassers.

Néanmoins des timbres fiscaux supplémentaires, de 20 DA pour chaque diplôme, devront aussi être présentés aux côtés des documents à authentifier (BAC, Diplômes…).

Les journées de réception sont du dimanche au jeudi de 8h à 13h30.

Les documents quant à eux seront remis le même jour, aussi.

Traduction officielle

En vue de l’utilisation de ces diplômes à l’étranger, une traduction chez un traducteur assermenté (voir la liste dans le site du consulat du pays de destination) est très souvent exigée. Elle doit donc se faire après que tous les cachets de tous les ministères concernés soient mis sur l’original des diplômes.

Aussi, il est important de vérifier l’orthographe des nom et prénom sur la traduction. Cette dernière sera refusée s’ils ne sont pas transcrits de la même manière que sur le passeport.

Exemplaire d’une traduction officielle d’un diplôme de BAC

Approuver des diplômes authentifiés (Consulats)

Selon le pays de destination (et d’usage des diplômes), des documents peuvent être exigés pour attester de la véracité des diplômes authentifiés. Ce document d’approbation ou de reconnaissance se fait au niveau du consulat du pays concerné.

Ceci dit, il faut savoir que cette ‘ré-authentification’ peut revenir très cher.

Par exemple, le consulat des Émirats arabes unis à Alger facture un peu plus de 4500 DA pour chaque document à authentifier.
Le demandeur n’a cependant pas le choix, car ceux-ci seront exigés une fois arrivé là-bas, que ce soit pour motif d’études ou de travail.

Diplôme authentifié par le consulat des E.A.U. en Algérie


إقرأ نفس المقال بالعربية

3 réflexions sur « Authentification des diplômes en Algérie : La procédure complète (BAC, LMD, DEUA…) »

Les commentaires sont désactivés.